lundi 16 juin 2008

Silent Hill sensation on VTT...

Hier matin plein de bonnes intentions naïves, je suis parti rejoindre mes 2 pôtes Gilles et Joel pour faire une rando "sportive" VTT de 33km dans leur pays, le Doubs. On fait ça selon notre état de forme de l'après samedi soir, avec décision le matin même parfois lol. Je me demande d'ailleurs à chaque coup de pédale difficile quand ca monte fort pourquoi je fais encore ce genre de choses...C'est évidemment encore une histoire d'engin qui roule pour découvrir une nature cachée, ca c'est sur pour moi. Mais entre une tradition d'en avoir fait pas mal avec Jull voila..10 ans, une espèce de plaisir unique du sport entre pôtes, et l'envie de me prouver que j'en suis encore capable, c'est aussi le genre de choses dont j'ai bien besoin en ce moment. Je crois que c'est plutôt ca d'ailleurs.
En tous cas c'est bon pour le mental même si au bout de 18km de montée je commencais à me dire mais mon vieux Pat qu'est ce que tu fais ici à te faire croire que tu as une condition physique...que tu n'as pas?
(ci-dessous la carte et le parcours des pros, nous on s'est arrêtés à 33km)

Et ben justement, j'ai trouvé. C'était une fois de plus une aventure unique, un truc d'adrénaline. Côté décors, les éléments naturels s'étaient unis pour que ca devienne du challenge total. Pluie annoncée le dimanche malgré un samedi magnifique, un bon 12° a 10h (rappel: au 15 juin?), et une bonne forme d'après soirée du samedi soir, couché 2h du mat. Oui c'est aussi un élément naturel ça-:)
Laissons parler les photos. 400e participants partis sous la pluie (j'avais le dossard 400!), on est accueilllis par de la bonne vieille boue type camel-trophy ou raid gauloises, des montées à n'en plus finir (je vous laisse imaginer mes onomatopées au bout de 15 kil) mais surtout la découverte d'une forêt (toujours sous la plue en re-descendant de crête) qui nous a instantanément plongés dans un univers total surréaliste à la Silent Hill, ou Jurrassic Park...Il manquait plus que les monstres. . Ah les références...

L'instant valait bien l'effort...unique!

Ici je crois me souvenir dire à Gilles dieu seul sait encore quelle $$ de montée nous attend encore derrière ce brouillard. Je ne me trompais pas...
Je vous passe que le dit Gilles a crevé au bout de 3 kil dans la boue, que son pneu de remplacement se dégonfait tout le temps, et que lui et moi n'avions pas prévu de rouler dans le crépuscule des dieux et donc bien sur, on avait mis les lunettes de soleil, et que finalement il s'est arrêté de pleuvoir lorsqu'on est rentrés au bercail-
C'est la que je dois rendre hommage à Joel, qui est devenu avec les années mon espèce de coach
sportif mental au dela d'être un ami. Mais si tu vas y arriver il dit sans cesse! On a bientôt fini de monter là! C'est une espèce de soldat du sport qui n'est jamais fatigué, qui nous emmène toujours dans des endroits de dingues (choisissez dans quel sens vous voulez interpreter), mais qui est toujours là pour venir nous chercher dans les côtes lorsqu'on y arrive plus. Véridique et j'en ai encore bien abusé hier. Respect Jojo.
C'est lui avec le kway fluo jaune. Oh on a bien essayé de lui dire que la couleur était pas top. il nous a répondu qu'on verra, nous, le jour ou on se fera écraser sans fluo jaune. Ecrasés dans une forêt par des sangliers Joel?
Pour finir un petit aperçu des dégats à l'arrivée...


Mais que s'est-il donc passé sur cette selle?
Emotions? lol - Metapat

3 commentaires:

Joel a dit…

Je ne me ferais surement pas écraser en pleine foret mais j'espère au moin qu'aucun chasseur alcoolique ne tir sur des animaux en jaune fluo ;-)

GoL a dit…

AAAhhh mais c'est à cause du fluo que vous n'avez pas réussi à le perdre ?! :)

Jull a dit…

Moi ca fait longtemps que j'ai abandonné tout ça...depuis je fais du vélo éliptique dans mon bureau...le paysage est moins sympa mais je sue aussi :) Mes amitiés aux frères Roland et à Gol ;)